Saviez-vous qu’une journée passée devant votre ordinateur était comme si vous aviez roulé 11 kilomètres (2400 par an) en véhicule diesel ? C’est la WWF qui le dit ! En prenant en compte l’énergie consommée par la fabrication de votre ordinateur et celle utilisée pour le faire fonctionner. Avec un tel constat il est urgent d’adopter un comportement écoresponsable au travail.

Des chiffres favorables au réchauffement climatique

Nous consommons chaque année 5300 litres d’eau pour produire le papier que nous utilisons. J’entends par nous salariés d’une entreprise de services. En effet, un salarié imprime en moyenne en France 23 pages par jour. C’est qui est terrible pour l’environnement. Sans compter le gaspillage dans les machines en tout genre (imprimantes etc).

Les entreprises françaises se montrent de plus en plus sensibles au changement climatique et la volonté de protéger l’environnement dans une logique de responsabilité sociétale (RSE). Mais qu’en est- t-il des salariés ?

Quelques gestes écoresponsables à adopter

Responsabiliser les salariés commence par une charte avec une liste de choses à faire ou à éviter pour protéger l’environnement. Tout d’abord, il est nécessaire de se rendre sur son lieu de travail à vélo si possible et d’éviter de prendre individuellement une voiture cela peut aussi se traduire par du covoiturage entre collègue organisé par l’entreprise.

Il est aussi important de recourir aux mails le plus souvent possible et de n’imprimer qu’en cas d’extrême nécessité. Réparer les machines ou changer les pièces plutôt que d’en racheter. Mais aussi installer des boîtes de recyclage pour faciliter le tri sélectif.

Toutes ces questions traitées dans l’entreprise ont un impact certain sur la société car les salariés sont aussi des individus vivant dans une société dans laquelle ils sont les principaux acteurs

Du salarié à l’éco-citoyen

Les gestes responsables sont bien mais les changements de consommations sont encore mieux. En effet, les gens sont de plus en plus portés et incités à recourir aux énergies renouvelables et ceci est une bonne chose. En outre, un consommateur sensibilisé dans le cadre de son travail sera plus enclin à choisir des solutions écologiques dans la vie de tous les jours. Le réchauffement climatique n’est pas un sujet nouveau.

On peut en conclure que des gestes simples pourront aider le développement durable et prendre à contrepied le réchauffement climatique

On voit ainsi, que depuis les débats sur l’environnement au travail, 15% de l’énergie consommé en France provient d’une source d’énergie renouvelable (hydroélectricité, éolien, solaire ou photovoltaïque). Les entreprises se rendent compte de leur impact et sont donc motivée mais aussi parce que cela permet aux comptables de voir de nettes économies…

tri-environnement

Des habitudes qui s’apprennent et se transmettent .