Lorsque l’on parle écologie, on pense réduction de la consommation d’énergie, aux véhicules électriques, à la fin du pétrole et du plastique.


Mais on ne pense pas toujours à changer ses habitudes de consommation d’eau. Et pourtant, il y a là un véritable sujet sur lequel travailler pour faire du bien à la planète.

Qu’entend-on par « eau filtrée » ?

L’eau du robinet est potable, mais cela n’en fait pas toujours pour autant une eau particulièrement agréable à boire. Si elle doit répondre des critères organoleptiques, c’est à dire saine, donnant envie de la boire et contenant un minimum de minéraux, cela n’est pas forcément du goût du consommateur. La présence de calcaire, un léger goût de minéraux ou de chlore viennent parfois gâcher l’envie de consommer l’eau du robinet.
C’est pourquoi diverses installations comme un osmoseur, un filtre à brancher sur l’arrivée d’eau ou une carafe filtrante sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Ces différents ustensiles permettent de filtrer, principalement avec du charbon actif, l’eau avant la consommation. Elle se voit ainsi débarrassée des impuretés, du chlore, de son odeur et de son goût.

Utilisez des filtres à eau

Le filtre à eau est une démarche nécessaire. L’utilisation d’une eau pure est un avantage pour la santé, car elle contient bien moins de pesticides et de nitrates, par exemple, que peut en avoir une eau en bouteille, même si elle respecte la réglementation en vigueur sur ce sujet. Ensuite, une eau purifiée parce que filtrée est aussi plus digeste.
Certaines personnes ne supportent pas toutes les eaux minérales en raison de leur composition. Avec la filtration, ce problème n’existe plus. Plus d’infos sur berkeyexpert.fr.

Pourquoi est-ce bon pour l’environnement ?

L’utilisation d’une carafe filtrante ou de tout autre système de filtration de l’eau est bon pour l‘environnement. En effet, l’eau en bouteille est particulièrement émettrice de CO2. Il faut puiser l’eau, la mettre en bouteilles, puis lui faire parcourir souvent plusieurs centaines de kilomètres en camion et en train pour la faire arriver dans le supermarché où vous-même irez vous approvisionner.
C’est un long chemin, très coûteux sur le plan carbone, pour obtenir une eau finalement similaire à celle du robinet. Une fois la bouteille vide, encore faut-il la recycler correctement. Et ce n’est pas un geste toujours acquis, ce qui est d’autant plus dommageable que le plastique est réputé pour être très difficilement biodégradable et d’alimenter la pollution, en particulier marine. Ainsi, se tourner vers le filtrage permet des économies d’argent, de consommer une eau très qualitative et surtout de faire un vrai geste pour la nature.

Grâce aux carafes filtrantes et aux systèmes de filtration à brancher au robinet, il n’y a plus d’excuses aujourd’hui pour ne pas filtrer son eau. L’impact écologique de ce geste si anodin est tel que chaque conscience écologique se doit de se tourner vers cette solution.