Les produits toxiques sont partout, dans notre alimentation, nos produits de nettoyage ou de soin pour le corps. Comment leur dire « stop » ?

Sauf s’ils n’ont reçu aucun traitement à base de pesticides, prenez soin de laver à l’eau les fruits et les légumes avant de les manger. Fuyez la malbouffe et sa ribambelle de produits transformés qui renferment souvent des colorants et antioxydants néfastes pour la santé. Barres chocolatées, plats cuisinés, chewing-gum contiennent pour la plupart de l’hydroxyanisole butylé (E320), classé cancérigène possible. Bonbons et coca-cola regorgent de colorants dont le E150D également suspecté cancérigène. Privilégiez les aliments naturels et non transformés. Méfiez-vous des dérivés pétroliers présents dans vos cosmétiques (triclosan, parabens, phénoxyéthanol…), en prêtant une attention particulière aux étiquettes.

Abandonnez les lingettes du commerce pour la toilette de votre bébé car elles ne sont pas exemptes de perturbateurs endocriniens ou d’allergènes. Renseignez-vous en pharmacie, car certaines enseignes commencent à distribuer des produits cosmétiques sains, d’où sont bannis tous les produits toxiques. Quant aux produits d’entretien contenant du méthylisothiazolinone ou du formaldéhyde, ils ne sont pas anodins pour la santé, notamment le système immunitaire des enfants qui n’a pas atteint son plein développement. Pour éviter allergies ou autres problèmes, adoptez le savon naturel de Marseille ou d’Alep et fabriquez vos produits d’entretien vous-même à partir de produits naturels tels que le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le savon noir…